MENU

Accueil > Découvrez les CAE des Côtes-d’Armor > Le projet des CAE 22

Le projet des CAE 22

Être moderne, c’est être solidaire

Les coopératives d’activités et d’emploi des Côtes-d’Armor permettent aux personnes qui souhaitent créer leur entreprises, de vivre de leur savoir-faire, tout en leur transmettant les compétences clés en matière de gestion et de commercialisation, indispensables à la réussite de leur projet. Elles entendent donner sa chance à tous, sans a priori et discrimination sur des critères économiques.

Notre ressource est humaine
Avant-Premières, Bâti-Premières et Coop Domi Ouest sont des coopératives, c’est-à-dire des sociétés de personnes. Les "entrepreneurs-salariés" sont à la fois responsables de leur devenir économique et parties prenantes d’une entreprise collective, où se mutualisent les expériences dans un esprit d’entraide et de solidarité.

Lieu de mixité sociale
Autant d’hommes que de femmes, autant de jeunes que de moins jeunes, autant de professions intellectuelles que de manuelles, les CAE 22 accueillent, sans aucune discrimination, tout porteur de projet. Cette rencontre plurielle produit une vraie richesse pour chacun, un des rares lieux où la mixité sociale dans toutes ses dimensions existe encore.

Valeurs ajoutées, richesses partagées
La viabilité économique n’est qu’un des aspects de notre réussite : elle est un moyen au service d’une dynamique sociale. À la bourse de nos valeurs, celles qui montent sont l’échange, la mutualisation des compétences, le partage d’expériences.

Tenter l’expérience
Il s’agit pour les porteurs de projet d’acquérir à la fois des compétences, des attitudes, des réflexes d’entrepreneurs. Les CAE leur donnent un droit au temps, pourvu qu’il soit bien employé, et un droit à l’erreur, souvent féconde quand elle est corrigée.

Réussir ensemble
Sans l’orchestre, pas de soliste. La créativité de l’un ne peut prendre son essor que grâce à la cohésion des autres. C’est en provoquant des synergies et en partageant des ambitions que l’on peut commencer à se vivre comme créateur d’entreprise et comme acteur de sa propre vie.

Développer l’entreprise partagée
Outre le fait de permettre aux porteurs de projet de tester leur activité, les CAE 22 proposent aux femmes et aux hommes qui les rejoignent de devenir associés, de continuer à développer leur activité personnelle tout en développent l’entreprise collective qui devient la leur. Ils deviennent ainsi des entrepreneurs sociaux, porteurs d’un projet collectif au service de leur département tout en assurant le développement de leur activité propre et en assurant leur protection sociale de salarié.

Un outil complémentaire qui s’inscrit dans le paysage économique et social
Les coopératives d’activités et d’emploi s’inscrivent dans un réseau partenarial. Les structures départementales d’accueil et d’accompagnement et de suivi de la création d’entreprise (chambres consulaires, BGE, Afpa, pépinières d’entreprises, Adie, Adit, plates-formes d’initiatives locales…) orientent vers les CAE, les porteurs qui ont besoin d’effectuer un test pour vérifier la pertinence de leur projet ou tout simplement le fait qu’ils sont « faits pour être à leur compte ». Au moment de quitter les CAE, les entrepreneurs-salariés sont orientés vers les structures existantes d’aide à la création d’entreprises.

Événement