MENU

Accueil > Témoignages d’entrepreneurs > Pascale Gourdon : "Un outil adapté aux femmes entrepreneures"

Pascale Gourdon : "Un outil adapté aux femmes entrepreneures"

mardi 10 mars 2015

En France, trois créateurs sur dix sont des femmes. Au sein des CAE 22, elles représentent 56 % des personnes accompagnées. Pascale Gourdon, nutritionniste, en fait partie. Rencontre.

Pascale est nutritionniste à Perros-Guirec. Elle a créé son cabinet en 2006 au sein d’Avant-Premières. Une vie d’entrepreneure indépendante qu’elle n’avait jamais imaginée : « J’étais effrayée par la multitude de démarches administratives et je n’étais pas à l’aise. » Les études démontrent que régler des formalités administratives, fixer des prix de produits et services, obtenir des financements font partie des freins rencontrés par les femmes créatrices d’entreprises.

La recherche d’un équilibre

Ce qui a « fait tilt » chez Pascale, c’est de découvrir Avant-Premières. « Ça a
été providentiel. Si je ne les avais pas rencontrés, je ne me serais jamais installée, je n’aurais pas franchi le pas. » Elle y trouve le soutien nécessaire à son projet, des réponses à ses questions, des formations... « dans un groupe avec
des personnes qui avaient les mêmes préoccupations, le même esprit, la même
dynamique et où chacun était entendu. Je n’étais pas seule dans la nature pour le
montage de mon projet. » Pendant quatre ans, Pascale développe son activité, tout
en conciliant sa vie professionnelle et sa vie personnelle. « Je peux adapter
mon emploi du temps au rythme de mon enfant, par exemple prendre la moitié des
vacances scolaires. » Un équilibre qui fait partie des bénéfices que cherchent les
femmes quand elles choisissent de créer leur entreprise.

Continuer à se former
À la fin de sa période d’accompagnement à la création, elle a choisi de rester dans
la coopérative, de devenir associée pour pérenniser son activité dans un cadre
collectif. « J’étais bien dans ce cadre-là, il n’était pas évident que ce soit plus
intéressant financièrement d’en sortir. » Depuis, elle a suivi une formation de
spécialisation sur une approche psychocomportementale de l’alimentation pour
continuer à enrichir sa pratique et à développer sa clientèle : « La coopérative
a été à mes côtés pour monter le dossier et trouver des financements. »
Neuf ans après son premier pas à Avant-Premières, Pascale estime « avoir acquis beaucoup de choses que je n’imaginais même pas au début, notamment au niveau comptable ou encore en organisation, bénéfiques à mon activité aujourd’hui. »

Pascale Gourdon, nutritionniste
entrepreneure-associée d’Avant-Premières
06 13 67 20 48

Événement